Retour à la page d’accueil

Retour à la page d’accueil

SITE MÉDICAL
DU Dr GÉRARD BOUVIER
docteur-gerardbouvier.fr

Retour à la page d’accueil

Actualités Médicales
Addictologie :
        le tabac    
        l’alcool
        autres drogues         
                      et addictions
Allergologie
Bien-Être et Qualité de Vie
« Bobologie »
Cardiologie
Comment ça marche ?
        Anatomie     
        Physiologie
Dermato-Cosmétologie
Diabète
Diététique
Endocrinologie
Gastro-Entérologie
Gériatrie
Grossesse et Allaitement
Gynécologie,
        Contraception et IST
Histoire de la Médecine
Homéopathie
Maladies Infectieuses
Médecine du Sport
Neurologie
Ophtalmologie
ORL-Stomatologie
Pédiatrie :
         le nourrisson     
         l’enfant     
         l’adolescent
Pneumologie
Psychologie et Psychiatrie
Rhumatologie
Sexologie
Urgences
Urologie et Néphrologie


Vous pouvez m’adresser
un mail à cette adresse:

 gerard.bouvier2@wanadoo.fr

retour au sommaire d’anatomie

Je vous propose ici
un voyage extraordinaire.

Nous allons suivre le trajet
d’un globule rouge et de sa charge en gaz carbonique d’abord,
en oxygène ensuite,
tout au long d’une révolution,
c’est à dire d’un tour complet
dans notre organisme.

Pour prendre un bon départ repérez le cercle violacé
sur le schéma à côté du chiffre 1.

Il vous suffira ensuite
de parcourir le texte
tout en suivant les chiffres
sur le schéma…

Attention ça va secouer un peu
en passant les valvules !


Avertissement

Pour ceux d’entre vous
qui souffrirait
du mal des transport
une dose de Cocculine®
juste avant le départ
peut être conseillée !!!

Nous avons choisi comme point de départ le cercle violet en haut et à gauche du schéma, correspondant au chiffre 1. C’est un point de départ arbitraire car en fait le sang décrit sans interruption un circuit qui l’embarque dans tout le corps avant de revenir régulièrement au cœur. Grossièrement ce circuit peut être assimilé à un cercle et bien malin est celui qui sur la circonférence d’un cercle pourrait en indiquer le point de départ!

Le cœur se comporte comme une pompe qui régulièrement (environ 60 à 100 fois par minute : c’est le rythme cardiaque) impulse le débit cardiaque et entretien le mouvement. Il comprend 4 cavités. Les 2 cavités droites communiquent entre elles et les deux cavités gauches aussi. Par contre les cavités droites et gauches sont séparées sans communication. Nous y reviendrons…

Arrêtons-nous un instant sur le globule rouge, qu’on appelle aussi un érythrocyte.

Prenons une comparaison simple.
Des camions apportent d’ Espagne des tomates dans des cageots qui sont empilés dans des camions. Ces camions prennent l’autoroute, viennent décharger les tomates dans nos grandes surfaces et pour ne pas repartir à vide remplissent les cageots de restes avariés et d’invendus qui seront traités en Espagne pour l’alimentation des poules.
(N’importe quoi!                     Ne t’énerve pas, j’explique!).


Et maintenant décryptons nos analogies…
La tomate, c’est l’oxygène contenu dans les cageots qui sont les globules rouges.
Cette noria de camions sur l’autoroute, c’est le flux sanguin et l’autoroute c’est la vaisseau sanguin, artère à l’aller, veine au retour.
Les grandes surfaces sont nos organes où l’oxygène est déposé puis utilisé sur place pour être un fournisseur d’énergie.
Les invendus échangés contre les tomates  c’est le gaz carbonique qui est un déchet du travail de nos organes et qui doit donc être éliminé dans le milieu ambiant.

Accompagnons le globule rouge
dans son fabuleux trajet !

Et pour cela, partons du point violet
noté 1 sur notre schéma.

OD

OG

VD

VG

Notre globule rouge (appelons le Globulo) rejoint le cœur par un tuyau qui s’appelle la veine cave supérieure.
Sur notre schéma ce tuyau apparaît en bleu. Cela exprime que
Globulo est chargé de gaz carbonique. Lui-même est un peu bleu! Tous ceux qui l’accompagnent aussi. Mon petit-fils dirait, je pense, que Globulo est un peu crade.
Mais ne critiquons pas. C’est sympa de se charger de l’élimination des déchets et il en faut bien un dans la vie communautaire pour aller vider la poubelle.

Globulo vient donc de faire son entrée dans le cœur et plus précisément le voici dans l’oreillette droite, l’une des quatre cavités cardiaques.

OD

OG

VD

VG

Suivons la flèche bleue qui porte le numéro 2.

Elle traduit le passage du sang au travers d’un goulet d’étranglement qui est en fait un clapet qui s’ouvre et se ferme au cours des pulsations cardiaques. Nous y reviendrons.

Naturellement
Globulo attend son tour et ne franchit le passage, que l’on appelle la valvule auriculo-ventriculaire droite, que lorsqu’elle est… ouverte.

Globulo est maintenant dans une autre cavité : le ventricule droit (3).

Pas le temps de batifoler!
Voilà que ce ventricule (qui est un muscle) se contracte soudain très vigoureusement.
Globulo prend une belle claque qui le précipite vers la seule sortie possible: la valvule tricuspide qui donne l’accès à l’artère pulmonaire (4). Il serait bien reparti d’où il venait en faisant demi tour vers l’oreillette droite, mais c’est impossible car  un système automatique la ferme quand le ventricule se contracte.

Je suis comme vous : très sensible. Et je m’apitoierais volontiers sur Globulo chahuté par ce voyage tourmenté, mais au fond c’est son 172 807-ème voyage, si bien qu’il a l’habitude et je pense que malgré les apparences il sait très bien où il en est !
Dans l’artère pulmonaire qui se divise rapidement en deux,
Globulo doit faire un choix. Aller vers la gauche ? Aller vers la droite ? Tous ceux qui ont été confronté à ce choix pourront mesurer sa détresse. Mais peut importe… Pour ce tour là, il obliquera vers la gauche et le voilà donc dans l’artère pulmonaire gauche (5).

Globulo ressent un profond malaise car figurez-vous que le schéma s’interrompt brutalement sans préavis !
Mais il se rassure très vite car il sait bien que l’auteur de ces lignes ne le laissera pas tomber ignominieusement au bas d’une page Web où il irait se répandre sans avenir sur une ligne d’un violace vineux et peu engageant !

Et il l’a bien compris -comme vous aussi- il faut maintenant cliquer
ici  
pour arriver sur un nouveau schéma qui nous permettra de poursuivre  
ce voyage.

retour au sommaire d’anatomie

Retour à la page d’accueil