Retour à la page d’accueil

Retour à la page d’accueil

SITE MÉDICAL
DU Dr GÉRARD BOUVIER
docteur-gerardbouvier.fr

ADDICTOLOGIE : ALCOOL

Actualités Médicales
Addictologie :
        le tabac    
        l’alcool
        autres drogues         
                      et addictions
Allergologie
Bien-Être et Qualité de Vie
« Bobologie »
Cardiologie
Comment ça marche ?
        Anatomie     
        Physiologie
Dermato-Cosmétologie
Diabète
Diététique
Endocrinologie
Gastro-Entérologie
Gériatrie
Grossesse et Allaitement
Gynécologie,
        Contraception et IST
Histoire de la Médecine
Homéopathie
Maladies Infectieuses
Médecine du Sport
Neurologie
Ophtalmologie
ORL-Stomatologie
Pédiatrie :
         le nourrisson     
         l’enfant     
         l’adolescent
Pneumologie
Psychologie et Psychiatrie
Rhumatologie
Sexologie
Urgences
Urologie et Néphrologie


Vous pouvez m’adresser
un mail à cette adresse:

 gerard.bouvier2@wanadoo.fr

Page d’accueil alcoologie

C'est quoi l'alcool ?

Depuis la nuit des temps, l'être humain à recherché la compagnie de l'alcool.
Son ingéniosité l'a conduit à découvrir et fabriquer une très grande variété de boissons
alcoolisées.

Le vin bien sûr, mais aussi la bière, le rhum, le whisky, la vodka, le champagne et les autres vins
mousseux, plus récemment le pastis et les prémix.

Toutes ces boissons si diverses ont un point commun : elles contiennent une même molécule
qui est l'éthanol. Cette molécule d'éthanol correspond à l'alcool pur. Une fois consommée,
cette molécule présente la propriété de pouvoir diffuser très rapidement dans l'ensemble de
l'organisme est donc bien sûr dans le cerveau. Là, l'alcool va pouvoir exercer ses propriétés
toxiques sur les structures cérébrales et procurer une sensation particulière qu'ensuite le buveur
cherchera à reproduire.

Les premières consommations sont guidées par le pouvoir d'entraînement de l'environnement,
par la curiosité, par la recherche de sensations fortes. Mais cette molécule a des propriétés
psychotropes : à mesure que le taux d'alcool monte le buveur peut se sentir plus sûr de lui-même,
plus détendu, plus audacieux. Cette sensation agréable est recherchée par le buveur.

Les effets dangereux de l'alcool sont bien connus de tous, mais le consommateur excessif se donne des prétextes pour prolonger sa consommation. Il se fait croire à lui-même « qu'il tient bien l'alcool », qu'il ne s'agit que d'un usage très temporaire qui va l’aider à faire la fête. Il croit volontiers qu'il pourra arrêter dès qu'il le souhaite.

C'est ignorer que même de façon très ponctuelle la consommation d'alcool présente des dangers. C'est ignorer aussi que l'alcool présente des propriétés additives qui chez un certain nombre de sujets, impossible à repérer à l'avance, va conduire vers la dépendance.

Cette partie de mon site a été construite avec l'idée de faire reculer l'ignorance des connaissances concernant l'alcool.

Une première erreur est très habituelle. Le jeune adolescent s'accorde le soir une bière qu'il considérera comme une boisson innocente destinée à couper sa soif. Et dans le même temps il regardera d'un mauvais œil son père en train de boire whisky. Pourtant, à y regarder de plus près sa canette de bière apporte la même quantité d'alcool que le whisky de son père.

Si vous avez eu l'occasion de constituer une liste de mariage ou de participer à la cagnotte pour son achat vous n'aurez pas manqué de constater qu'il existe un grand nombre de verres avec des destinations très différentes : verre à vin de type ballonnet ou de type verre à moutarde ; verre à whisky, petit, trapu et large ; chope à bière de beaucoup plus grande contenance parfois munie d'une poignée ; coupe ou flûte à champagne ; verre élancé destiné aux pastis…











Tous ces verres sont des contenants destinés à un volume de boissons alcoolisées très différents les uns des autres. Mais que l'on ne s'y trompe pas : en réalité dans leur usage courant ces verres s’ils contiennent des volumes différents de boissons alcoolisées, contiennent en fait tous la même quantité d'alcool. Au final, un verre de vodka à 40° contient la même quantité d'alcool qu'un verre de vin à 12°, et la même quantité d'alcool qu'une chope de bière à 5°. Cette dose d'alcool toujours la même est d'environ 10 g par consommation.

                                            Cette dose standard de 10 g par consommation est celle qui est servie dans les bars. Mais il faut bien                                              reconnaître que lors des réunions entre amis la dose standard et souvent légèrement dépassée ! La                                              bière constitue un cas particulier car la dose d'alcool de 10 g correspond en fait à une canette de 25                                              cc. Mais souvent les bières sont consommées en rations beaucoup plus importantes de 50 cc. Elles                                              représentent alors deux doses d'alcool.

                                            Les prémix, alcoPops, viniPops présentent aussi un grand danger. Ils sont un mélange de différents                                              types d'alcool avec souvent un ajout de sucre pour flatter les papilles. De plus, le goût sucré adoucit                                              et masque le goût de l'alcool. Ils sont particulièrement appréciés des jeunes filles qui ont l'impression                                              d'une consommation anodine. En fait, ils illustrent l'imagination débordante des producteurs d'alcool                                              pour aller séduire un public jeune qui plus tard, et souvent très rapidement, dérapera vers la                                              consommation d'alcools plus traditionnels et vers la dépendance.

A consulter aussi :  Les seuils à ne pas dépasser     Action de l’alcool sur l’organisme                   Les risques de l’alcool sur la conduite    Les risques sur le comportement                     Les risques sur la santé immédiate      Les risques sur la santé future                          Les conséquences au quotidien            L’alcool et les jeunes                     Les bonnes questions             Liens utiles             Lectures utiles

Contrairement à une idée reçue, chaque contenant contient 10 grammes d’alcool.
Les verres plus petits sont réservés aux alcools plus forts,
mais au total la dose d’alcool absorbée reste la même quel que soit le verre.

Retour à la page d’accueil

Page d’accueil alcoologie