Retour à la page d’accueil

Retour à la page d’accueil

SITE MÉDICAL
DU Dr GÉRARD BOUVIER
docteur-gerardbouvier.fr

ADDICTOLOGIE : LES CONSÉQUENCES SUR LA VIE QUOTIDIENNE...

Actualités Médicales
Addictologie :
        le tabac    
        l’alcool
        autres drogues         
                      et addictions
Allergologie
Bien-Être et Qualité de Vie
« Bobologie »
Cardiologie
Comment ça marche ?
        Anatomie     
        Physiologie
Dermato-Cosmétologie
Diabète
Diététique
Endocrinologie
Gastro-Entérologie
Gériatrie
Grossesse et Allaitement
Gynécologie,
        Contraception et IST
Histoire de la Médecine
Homéopathie
Maladies Infectieuses
Médecine du Sport
Neurologie
Ophtalmologie
ORL-Stomatologie
Pédiatrie :
         le nourrisson     
         l’enfant     
         l’adolescent
Pneumologie
Psychologie et Psychiatrie
Rhumatologie
Sexologie
Urgences
Urologie et Néphrologie


Vous pouvez m’adresser
un mail à cette adresse:

 gerard.bouvier2@wanadoo.fr

Page d’accueil alcoologie

L'alcoolisation chronique retentit peu à peu sur l'ensemble des fonctions vitales.
Le patient va se plaindre d'une fatigue de plus en plus évidente, d'une perte de
ses facultés de concentration, d'un affaiblissement de sa mémoire. Selon le
contexte dans lequel il vit les conséquences seront plus ou moins importantes :
absentéisme scolaire ou professionnel, perte de motivation, baisse du
rendement, des acquisitions, des résultats, parfois véritable décrochage
professionnel ou scolaire.

                                      Le risque est grand, en se trouvant ainsi diminuer, d'abandonner peu à peu ses                                        activités. Il s'ensuit une perte des plaisirs qui va entraîner très vite un                                        désinvestissement. Les sorties se font plus rares, le groupe d'amis se rétrécit, de                                        grands moments de solitude commencent à apparaître. À ce stade, le buveur                                        chronique commence à se refermer sur lui-même, à s'éloigner des autres, ce qui                                        naturellement aggrave sa sensation de solitude qu'il va chercher à « réparer » en                                        buvant plus encore. S'éloigner des autres et rendu plus facile encore par le fait                                        que les autres vont avoir naturellement tendance à rejeter ce buveur dont la                                        fréquentation devient difficile.

                                      Il est possible que votre vie personnelle, affective et votre vie de couple ait à en                                        souffrir. Même un conjoint très aimant va finir par se lasser de vos pertes de                                        contrôles répétées.
Si vous en êtes à ce stade il paraît très nécessaire pour rompre ce cercle
infernal de confier votre santé à votre médecin traitant, à votre médecin
du travail ou - pourquoi pas ?- à des groupes d’anciens buveurs  qui sauront
vous comprendre et vous aider et si besoin votre famille aussi.

Si vous en ressentez l’envie, il existe aussi des livres et des documents
susceptibles de vous aider.


Vous pouvez vous laisser conduire par les liens ci-dessous :


                                        Liens utiles                   Lectures utiles