Quelques inclassables !

  Page en cours…
  A terme il devrait y avoir un florilège d’illusions d’optiques.
  Une de mes passions…
  J’aime jouer sur les mots pour faire rire ou rêver.
  Jouer avec des images est très intéressant aussi…

Retour à la page d’accueil

Retour à la page d’accueil

Évidemment moi aussi j’ai l‘impression que ça bouge mais c’est mon cerveau qui déconne  (une fois de plus !) Des cercles qui tournent ? Non, mais… N’importe quoi !

L’explication de cette illusion bluffante est garée ci-dessous la tête en bas (ça n’est pas une illusion d’optique c’est moi qui ai fait tourner la réponse)


À cette distance de l’écran vous ne voyez que des carrés blancs et noirs.
Prenez du recul… orientez vous sur le côté, bougez…
Vous verrez qu’ils vont vous sourire d’un air moqueur !

Si vous ne le voyez pas reculez encore un peu…


ET PROCHAINEMENT SUR CET ÉCRAN, D’AUTRES ILLUSIONS STUPÉFIANTES ! À BIENTÔT…

Cette illusion est hallucinante… pour certains !
Connue sous le nom de « la danseuse qui tourne » elle nous montre une danseuse qui pour la plupart des gens tourne dans le sens des aiguilles d’une montre. C’est ce que nous raconte notre cerveau droit qui prédomine  chez la plupart d’entre nous. Mais chez certains c’est le cerveau gauche qui domine et ceux-là la voit tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre !

(Cette interprétation est contestée : ce serait plus compliqué que ça…)


D’autres (dont je suis) -peut-être parce que j’ai été un « gaucher contrarié »- la voit tourner tantôt dans un sens tantôt dans l’autre…

Si ! Si ! Je vous assure !


Mais ceux qui n’ont pas cette chance et ne le voient tourner que dans un sens dirons « non ! Mais ! N’importe quoi ! Il nous prend pour des niolus ce mec ! ».
Bravo ça prouve que vous parlez couramment comtois et ça prouve qu’à vous « on ne la fait pas » et pourtant… c’est vrai !


Il faut parfois avoir la patience de regarder longtemps pour que le phénomène n’inversion de la rotation se produise.

Enfin ! Longtemps… N’y passez pas la semaine non plus !

C’est Nobuyuki Kayahara qui a créé cette illusion en 2003 sous le nom du Spinning Dancer.






Cette autre illusion est basée sur le même principe d’un visage masqué,
 mais elle est moins convaincante parce qu’il est plus facilement apparent
et notre cerveau a vite compris la mystification !
Le principe reste le même : il faut prendre un peu de recul
par rapport à l’écran pour que la mystère se dévoile.


UN GRAND CLASSIQUE… LA CASCADE PERPÉTUELLE :  À PRIORI TOUT FONCTIONNE.MAIS EN RÉALITÉ, ÇA N’A AUCUN SENS… PAS MÊME GYRATOIRE !

Une telle image est contrariante ! Elle peut laisser penser que notre cerveau se moque de nous et nous fait des farces.
Faut-il pour autant tourner le dos à notre cerveau ?

Outre que la manœuvre expose au torticolis, il faut savoir aussi que ce serait bien injuste ! C’est que le cerveau fait ce qu’il peut pour nous aider dans notre compréhension des choses. Si vous en doutez lisez le texte ci-dessous. Vous allez avoir la surprise de voir que vous le lisez facilement alors que pourtant il est en vrac. C’est que notre cerveau SAIT le remettre droit ! Quelques lettres lui suffisent pour trouver ce que vous auriez du lire.
C’est bien un signe de sa bonne volonté !

C’est un italien Gianni SARCONE qui a mis au point cette illusion qui dérive des travaux de Müller-Lyer.
L’illusion de Müller-Lyer dite aussi illusion de Brentano est une illusion d’optique que l’on perçoit comme distordante.
C’est à dire que les deux ailettes terminales symétriques en s’ouvrant et se fermant faussent l’impression que l’on a de la longueur du segment qui les porte et donne une impression comparable à un cœur qui bat !
Il y a eu tellement d’applications de cette illusion, somme toute très basique, que vous allez sûrement en retrouver dans cette page quand j’aurais avancé mes travaux !

Ici, l’illusion est d’autant plus bluffante qu’il s’agit d’un Gif animé ce qui fait croire en temps réel à une différence de longueur des segments bleus et noirs alors que bien sûr ils gardent toujours leur égale longueur d’origine.



Retour à la page Ophtalmo

ONT-ILS DOUZE, SONT-ILS TREIZE ?
À VOUS DE JUGER !

LA GRENOUILLE VEUT-ELLE SE FAIRE PLUS GROSSE
QUE LE CHEVAL ?

  
   UN GRAND CLASSIQUE : L’ILLUSION AU GRIS

    On l’a déjà vu avec l’échiquier d’Adelson (plus haut dans la page), notre œil est vite moins performant quand on
    lui demande de se prononcer entre différentes nuances de gris. Un rien le distrait et un rien l’abuse !
    Ne lui en voulons pas trop : sans doute l’exercice est difficile… comme le montre la scène suivante !


  
  BIEN SÛR VOUS VOYEZ
SUR CETTE BOUTEILLE À LA MER
UNE SCÈNE « ÉROTIQUE ».


RASSUREZ-VOUS MOI AUSSI !

MAIS C’EST PARCE QUE
NOUS AVONS -hélas-
BEAUCOUP VÉCU ET PEUT¨ÊTRE AVONS NOUS VÉCU
UNE TELLE SCÈNE !


SI NOUS AVIONS SU GARDER
LA FRAÎCHEUR DE NOTRE ENFANCE, NOUS N’AURIONS RIEN VU D’AUTRES QUE 9 DAUPHINS QUI
-eux aussi-
S’ÉBROUENT MAIS BIEN DIFFÉREMMENT !


MAINTENANT QUE VOUS LE SAVEZ, VOUS ALLEZ LES RETROUVER AUSSI.

LES DOS FINS ENLACÉS…

QUAND NOTRE IMAGINAIRE
ET NOTRE MÉMOIRE
VIENNENT SE MÊLER DE NOTRE VISION

La Marie-Madeleine est là  avec la Beyoncé ! Non mais de quoi j’me mêle ? FIXER LONGUEMENT (30 SECONDES) CETTE IMAGE PAR EXEMPLE SUR LES 4 PETITS POINTS VERTICAUX EN SON CENTRE PUIS REGARDEZ  LA PLAGE BLANCHE À DROITE… (Clignez des yeux de temps en temps) VOUS ALLEZ VOUS CROIRE VISITÉ PAR LA FOI !

EXPLICATION DU PHÉNOMÈNE :

Une lumière vive et contrastée lorsqu’elle est prolongée (comme ici) impressionne durablement les bâtonnets de la rétine. Il faut ensuite le temps qu’ils se « refassent » et pendant quelques secondes en revenant au point de départ ils produisent une image inverse de celle qu’on vient de voir.
C’est la persistance NÉGATIVE qui va durer quelques secondes.
Le même phénomène se produit lorsqu’on regarde quelques secondes la pleine lune ou lors d’un flash photo pris dans les yeux.
Il ne se produit pas quand on regarde le soleil en face car personne ne le fait sachant très bien à quel point c’est dangereux et que ça crame la rétine de façon irréversible et définitive.  


IL EXISTE AUSSI une persistance POSITIVE où la rétine conserve environ 50 millisecondes la persistance d’une image. Cette propriété est exploitée et fait le bonheur des producteurs de cinéma et de dessins animés. Car c’est cette persistance positive qui donne l’illusion d’une fluidité parfaite lors d’un film à 24 images par secondes.
L’image du cheval ci-dessous (empruntée à Wikipédia) est à 12 images par seconde. Ça n’est pas suffisant pour une fluidité parfaite mais c’est assez pour que l’œil (et surtout le cerveau) s’en contente.

                                                            

                                                             


  Les premiers dessins animés à succès étaient à 16 images secondes.  Quand le son est arrivé il a fallu passer à 24 images secondes.
Désormais l’informatique à permis de se passer des montagnes de dessins nécessaire pour un film animé long métrage?

Pour en savoir plus sur la rétine, sur les bâtonnets et les cônes suivre ce lien :

                                                              bâtonnets - cônes -rétine

Regard troublant Regard troublé